http://static.zooomr.com/images/8534498_bf225f268b_o.jpg

SOYEZ TOUS LES BIENVENUS

Salut! Me he animado a crear este blog para que os resulte más fácil estudiar y practicar francés en casa. Poco a poco el francés irá ganando terreno al español, aunque de momento alternaremos ambos.

viernes, 8 de mayo de 2015

ELLE M'A AIMÉ

Aujourd'hui on a eu au collège à nos amies belges, elles nous on raconté ce qu'elles aiment faire, la musique qu'elles écoutent, et voilà je vous l'ajoute sur le blog. LES FRÉRO DELAVEGA Kendji Girac

jueves, 7 de mayo de 2015

QUIZ

JE VOUS LANCE UN DÉFI: CLIQUEZ ICI ET BONNE CHANCE

PETITES HISTOIRES

La personne dans le miroir Lorsque tu mènes à bien la lutte pour ta réussite personnelle et que les gens voient en toi leur héros quotidien. Prend un miroir, puis regarde-toi et vois ce que cette personne veut te dire. Car ce n'est pas ce que ton père, ta mère ou ton/ta conjoint(e) pense de toi qui est important. L'opinion la plus importante pour toi, c'est celle de la personne qui t'observe dans le miroir. Il y a des gens qui peuvent croire en ton honnêteté de bonne personne et te considérer comme une personne formidable. Mais la personne dans le miroir pensera que tu n'es qu'un bon à rien. Si tu n'es pas capable de la regarder en face. Peu importe les autres, elle est celle que tu dois contenter. Car elle est vraiment avec toi jusqu'au bout. Et tu réussiras l'épreuve la plus dangereuse et la plus difficile, si la personne dans le miroir est ton amie. La personne la plus importante dans ta vie c'est TOI. Ne l'oublie jamais.
Pas un seul Le petit Chad était un garçon tranquille et timide. Un jour, il entra dans la maison en disant à sa mère qu'il aimerait fabriquer une carte de Saint-Valentin pour chacun de ses camarades de classe. Le coeur serré, sa mère songea: « J'espère qu'il ne le fera pas! », car elle avait observé les enfants lorsqu'ils revenaient de l'école. Son Chad était toujours derrière eux. Les autres enfants riaient, se bousculaient, bavardaient. Mais Chad était toujours exclu. Elle décida malgré tout d'aider son fils. Elle acheta donc du papier, de la colle et des crayons. Pendant trois semaines, soir après soir, Chad fabriqua consciencieusement ses 35 cartes de Saint-Valentin. Le matin de la Saint-Valentin, Chad était tout excité. Il empila soigneusement ses cartes, les rangea dans un sac et sortit en coup de vent. Sa mère décida de préparer ses biscuits préférés pour qu'après l'école, elle puisse les lui servir encore tout chauds, avec un verre de lait bien froid. Elle pressentait la déception de Chad et se disait que cette attention mettrait du baume sur sa peine. À l'idée qu'il ne recevrait pas beaucoup de valentins, peut-être même aucun, elle avait mal. Dans l'après-midi, elle plaça les biscuits et le lait sur la table. Lorsqu'elle entendit les enfants qui revenaient de l'école dans la rue, elle regarda par la fenêtre. Comme d'habitude, ils étaient là, riant et s'amusant comme des fous. Et comme d'habitude, Chad traînait derrière. Il marchait un peu plus vite qu'à l'accoutumée, cependant. Elle était certaine qu'il éclaterait en sanglots dès qu'il aurait franchi le seuil de la porte. Elle remarqua qu'il avait les mains vides. Lorsqu'il ouvrit la porte, elle contint ses larmes. « Maman a préparé des biscuits pour toi », dit-elle. Toutefois, Chad l'entendit à peine. Il se contenta de passer devant elle, le visage rayonnant, et de répéter: « Pas un seul! Pas un seul! » Son coeur de maman se brisa. Puis il ajouta: « Je n'en ai pas oublié un seul, pas un seul! »